L’atelier sur l’innovation donne des moments d’ampoule

Le premier événement du genre pour GFL, l’atelier d’innovation Greenlight (GIW) a rassemblé des employés de l’ensemble de l’entreprise pour explorer l’innovation et la durabilité au sein de l’organisation.

« Être novateur et faire continuellement progresser les solutions écologiques que nous offrons à nos clients sont des aspects importants de la stratégie à long terme de GFL », a déclaré Jennifer Ahluwalia, vice-présidente de la responsabilité environnementale et de la durabilité. « Pour soutenir cela et rester fidèles à notre culture entrepreneuriale, nous voulions créer un événement qui non seulement reconnaît les employés de GFL qui font progresser des solutions qui rendront l’entreprise plus concurrentielle dans l’industrie, mais qui crée également des occasions pour ces employés de faire progresser leurs propres connaissances, compétences et réseaux. »

En plus des initiatives de valeur de durabilité de GFL, GIW forme l’un des deux éléments fondamentaux du programme d’innovation environnementale de GFL.

« Le programme d’innovation environnementale est conçu pour guider et inciter nos employés à identifier et saisir les occasions d’innovation dans leurs secteurs d’activité, afin que nous puissions continuer à fournir des solutions environnementales plus complètes et durables dans les communautés que nous desservons », a déclaré Ahluwalia.

Dix-huit employés de GFL provenant de divers emplacements et unités d’affaires ont participé à l’inauguration du GIW, qui a eu lieu les 10 et 11 février à Toronto, au Canada.

Un élément clé de l’événement était le défi d’équipe qui a livré le tout premier Prix d’innovation environnementale de GFL.

« Le prix reconnaît l’innovation environnementale qui crée de l’efficacité dans les opérations existantes de GFL ou présente une nouvelle solution qui s’harmonise avec notre objectif d’entreprise », a déclaré Aluwahlia. « Cet objectif est de fournir des solutions accessibles, rentables et durables afin que nous puissions encourager une plus grande responsabilité environnementale et permettre à nos clients et aux communautés que nous servons d’être « verts pour la vie ». »

En petits groupes, on a demandé aux participants d’élaborer des solutions réalisables à quatre problèmes opérationnels actuels auxquels fait face GFL en tant que chef de file de l’industrie des déchets.

Les quatre problèmes étaient les suivants : Comment attirer et retenir de bons conducteurs face à la concurrence croissante, comment GFL peut utiliser la technologie mobile à travers les points de contact des clients pour obtenir une plus grande facilité d’accès, une adoption plus rapide des solutions et des économies de coûts, comment GFL peut utiliser la technologie mobile pour capturer et utiliser efficacement les données pour une exploitation plus efficace et comment optimiser la capacité du parc de camions de GFL.

Le défi visait à favoriser une saine concurrence entre collègues et à les encourager à trouver des idées concrètes qui pourraient être mises en œuvre à l’avenir.

Les équipes ont eu le temps de se préparer avant de faire une présentation devant un jury composé de quatre cadres de GFL : Greg Yorston, directeur de l’exploitation, Christian Dover, vice-président régional, Infrastructure, David Richmond, vice-président régional, Solid Waste, Est du Canada, et Craig Orenstein, vice-président, Développement d’entreprise.

Une séance de questions et réponses a suivi chaque présentation pour élaborer sur les thèmes explorés.

Lorsque les quatre présentations ont été reçues, le jury avait la tâche difficile de choisir une équipe gagnante.

Après beaucoup de délibérations sur les idées présentées, les juges ont nommé l’équipe trois, dont la présentation était axée sur l’utilisation des données pour une exploitation plus efficace, en tant que vainqueurs.

Michael Zabaneh, Ornella Pizzo, Charlton Clarkson et Wendy Fauth ont décerné le premier prix d’innovation environnementale de GFL pour leurs réflexions sur la façon dont GFL peut exploiter la technologie mobile pour saisir et utiliser avec succès les données pour une exploitation plus efficace.

Gagnants des prix de gauche à droite : Wendy Fauth, Charlton Clarkson, Ornella Pizzo et Michael Zabaneh.

Les juges ont été particulièrement impressionnés par la capacité de l’équipe à montrer comment la mise en œuvre de la technologie pilote pourrait aider GFL à surveiller et à faire rapport sur la pureté des produits entrants, dans le but global de limiter la contamination, d’améliorer l’efficacité opérationnelle et de favoriser le détournement de produits de haute qualité. Les idées de l’équipe gagnante seront développées au cours de l’année à venir et le financement accordé pour un projet pilote.

Les résultats des autres équipes ont également été très bien reçus, les juges demandant des livres blancs pour explorer davantage les idées.

« L’objectif ultime de l’événement était de sortir de l’atelier avec des solutions réalisables créées par les participants », a déclaré Ahluwalia. « Non seulement avons-nous atteint cet objectif, mais nos employés ont vraiment fait preuve de passion pour la création d’idées originales qui contribueront à la mission de GFL en matière de développement durable. »

Avec le premier GIW reconnu comme un grand succès, GFL prévoit organiser l’événement chaque année.

Latest News

Media Coverage