Pleins feux sur les employés Rudy Willick

Rudy Willick, directrice des opérations de Saskatoon, s’identifie comme autochtone. Né et élevé sur une ferme entre les petites communautés rurales de Spiritwood et de Shell Lake, en Saskatchewan, il voit son héritage comme honorant son histoire et ses traditions passées.


« Je n’étais pas très exposé à mon [Indigenous] héritage lorsque j’étais jeune », a-t-il dit. « Ce n’est que tard que j’ai commencé à me connecter à mon histoire et à ma culture. »


Tant qu’il se souvienne de lui, Rudy a ressenti le besoin de servir et à l’âge de six ans, il savait qu’il voulait être pompier.


« J’ai ressenti un appel pour faire une différence dans ma communauté », a-t-il déclaré. « J’ai toujours obtenu de bonnes notes et j’ai visité les services d’urgence directement de l’école secondaire. J’étais ambulancier paramédical et pompier. »


Au départ, le travail dans les services d’urgence a offert à Rudy le défi qu’il recherchait, mais à temps, Rudy a participé à un nouveau défi. Poursuivant son amour pour la chimie, Rudy a participé en 2007 à un programme de technologie chimique dans son collège local, obtenant un baccalauréat ès sciences en chimie quatre ans plus tard. Tout au long de ses études, il a continué à travailler de façon décontractée en tant que paramédical.


Fraîchement sorti de l’école et à la recherche d’occasions dans sa nouvelle discipline, Rudy a accepté un poste de technologue en chimie chimique au sein d’une entreprise de géochimie.


« J’ai trouvé le travail qui y est fascinant », a déclaré Rudy. « Il y avait tellement de choses à apprendre et j’ai eu d’excellents mentors. »
Mais un ralentissement de la tarification du pétrole et de l’industrie de l’uranium a eu un impact sur les fortunes de l’entreprise, forçant Rudy à chercher un autre poste. C’est pendant cette recherche d’emploi qu’il a trouvé GFL.


« J’ai fait des recherches et j’ai réalisé que c’était la solution parfaite pour moi, car j’avais mon permis de classe 1 d’être pompier, une formation approfondie en santé et sécurité, et mon nouveau diplôme en chimie avec une expérience récente de l’industrie pour compléter mes antécédents », a-t-il expliqué.


Rudy s’est joint à GFL en tant que conseiller en déchets dangereux pour la succursale de déchets liquides de l’entreprise à Saskatoon, en Saskatchewan.
« Une fois que j’ai commencé avec GFL, j’ai découvert à quel point les [its] opérations étaient importantes et diversifiées », a-t- « Le nouveau rôle de conseiller était certainement une courbe d’apprentissage pour moi. Je me rendrais sur les sites des clients, j’écerais le danger, j’identifierais une solution et je préparerais une proposition pour le projet. C’était un mélange de connaissances techniques, de ventes et de service à la clientèle.
« Dans ce rôle, j’ai pu voir tous les aspects de l’entreprise et j’ai progressé rapidement. »


Dans une industrie des déchets dynamique et en mouvement rapide, Rudy apprécie le défi d’un milieu de travail où il n’y a pas deux jours identiques. Il aime également travailler aux côtés de collègues qui partagent sa volonté de réussir, d’apprendre et de grandir.


« Il n’y a pas de script, les choses sont en constante évolution, donc nous nous mettons constamment au défi d’être plus efficaces, de diversifier et d’examiner les solutions de manière holistique », a déclaré Rudy. « Nous avons les meilleures personnes chez GFL, nous avons une excellente culture de travail. Nous nous occuons les uns des autres, nous nous respectons les uns les autres et apprécions ce que tout le monde


Lorsqu’il s’agit de diversité des occasions, Rudy dit que GFL a beaucoup à offrir aux employés potentiels.


« Avec les différentes divisions de GFL, vous pouvez trouver la bonne occasion avec de la place pour grandir et si vous travaillez dur, vous serez remarqué », a-t-il déclaré. « Je recommanderais fortement GFL comme lieu de travail.[it] C’est une grande histoire de réussite canadienne et c’est formidable d’en faire partie! »


Avec sept ans d’expérience dans l’industrie, Rudy a des conseils de sauge pour les professionnels des déchets en herbe : « Ne laissez pas les petites choses vous faire tomber; le défi vous permettra de vous bâtir, et non de vous arrêter. »

Latest News

Media Coverage